Debora Weiss, apprentie à la boulangerie Maier à Laufenburg/AG, est la «Brot-Chefin Junior 2019». Nous avons discuté avec elle de la frénésie médiatique inattendue et de l’ingéniosité créative.

La victoire est-elle toujours présente pour vous?
La fierté personnelle eu égard à la victoire est encore très présente. Sinon, je suis contente que la frénésie médiatique soit terminée et que le calme règne à nouveau. L’attention suscitée par la victoire a été plus grande que prévu et j’ai donc été surprise. C’était génial d’en profiter pour l’instant, mais c’est aussi agréable de retrouver le calme du quotidien.

Pistor Blog Junior Brotchefin Debora Weiss Pokal
Debora Weiss
Pistor Blog Junior Brotchefin Debora Weiss Gruppenbild

Qu’est-ce qui vous a motivée à participer au concours?
J’aime les défis et j’ai toujours été du genre compétitive. C’est ce qui m'a motivé, même si j’ai tout d’abord attaqué tout ça sans plan concret. Ensuite, je me suis attelée à la tâche et j’ai découvert que le règlement était plus complexe que prévu. De plus, il y a eu une course contre la montre, car la remise des recettes devait se faire peu de temps après l’inscription. Grâce au grand soutien de ma famille et de mon entreprise d’apprentissage, j’ai toutefois réussi à tout faire dans les temps et ils m’ont aussi aidée à surmonter l’une ou l’autre panne d’inspiration. En particulier, mes formateurs, Regula Gerber et Gregor Maier, ont toujours été à mes côtés, pour m’aider et me conseiller, et je leur suis très reconnaissante de leur soutien.

Malgré la panne d’inspiration, vous avez fait preuve d’une grande ingéniosité avec l’invention d’un pistolet d’isomalt. Comment avez-vous eu cette idée?
Bah, ce n’était pas vraiment mon idée. On m’a permis de participer en tant qu’aide à un examen professionnel et le candidat m’a expliqué les difficultés de travailler avec l’isomalt lors de l’assemblage de sa pièce artistique. Car on peut très vite se brûler avec. Et il pensait que ce serait beaucoup plus facile si l’on pouvait utiliser l’isomalt comme avec un pistolet à colle chaude. Et puis j’ai mis cette idée en pratique avec de nombreuses tentatives et le soutien de mon frère et de mon père.

Y a-t-il déjà des plans pour de nouvelles inventions?
Non pas pour le moment. Je voudrais maintenant me concentrer sur mon examen de fin d’apprentissage et ensuite commencer une formation complémentaire en tant que confiseuse. Ça devrait m’occuper pour le moment. Mais qui sait quels défis surgiront dans la phase de préparation à l’examen de fin d’apprentissage et qui devront être résolus.

En plus de la gloire et de l’honneur, la victoire a également été récompensée par une prime de vainqueur. A-t-elle déjà été dilapidée?
Non, elle a sagement trouvé le chemin de mon compte épargne. J’aimerais prochainement passer mon permis voiture et là cet argent sera utilisé à bon escient. Et le reste je le garde pour mon rêve d’avoir un jour un vieux bus VW. Et là je pourrais peut-être à nouveau faire appel à de l’ingéniosité.

Photos: Lukas Bidinger

Pistor Blog Junior Brotchefin Debora Weiss Kreationen
Franziska-Dubach-Autorin-Brot

Franziska Dubach

Auteure

Le vieux pain n’est pas dur, mais pas de pain, ça c’est dur. Je donne tout pour un pain croustillant et goûteux.

Autres articles similaires