29 novembre 2019

 Pistor  est   présent sur le marché mondial pour votre avantage d'achat.

 

Amandes

La Californie a envoyé un record mensuel historique de 265,5 millions de livres d’amandes en octobre. Ils ont ainsi dépassé le précédent record mensuel de 247,1 millions de livres, qui avait été atteint en octobre dernier.  Les attentes étaient élevées et la réalité satisfera la plupart des observateurs. Ce résultat impressionnant est principalement dû aux fortes exportations. Le record établi en octobre montre que la récolte se déroule sans problème et que la capacité industrielle peut être augmentée. Dans le sud de la Californie, on est agréablement surpris par les volumes, toutefois, plus l’on va vers le nord, plus la récolte est mauvaise. Une bonne demande et des vendeurs confiants ont créé un marché ferme.

Noix

En Californie, 93’870 tonnes ont été expédiées par voies maritimes en octobre, comparativement à 91’349 tonnes l’année précédente. La quantité de récolte est de 583’199 tonnes et est donc inférieure de plus de 2 % à celle de l’année précédente. La récolte a tout d’abord été estimée à 691’000 tonnes, lors des estimations subjectives de la branche. La récolte de 2019 a été retardée, mais le temps a été très favorable et sec pour la récolte, de sorte que  l’industrie a été plus efficace pour la récolte de cette année. En France aussi, la récolte est de manière générale très retardée. Cette année, une agitation est perceptible, car en raison de la récolte tardive, on avait moins de temps à disposition pour répondre à toute la demande. En général, la récolte sera inférieure à celle de l’an dernier. 

Noisettes

Le marché a littéralement explosé! Les statistiques d’exportation actuelles montrent que la Turquie a exporté environ 95’000 tonnes de noisettes entre le 01.09.2019 et le 30.10.2019. Cela représente environ 200’000 tonnes en coquille. Si l’on inclut les achats de le TMO (env. 100’000 t) et la consommation intérieure (env. 100’000 t), le total est d’environ 400’000 tonnes. Cela signifie qu’à la fin du mois d’octobre, plus de 50 % de la quantité disponible avait été vendue ou exportée. La demande est énorme et la situation est aggravée par la très faible quantité de récolte en Italie. On s’attend à ce que la récolte 2019 en provenance de la Turquie se raréfie, resp. que le TMO pourra vendre ses stocks à de bons prix l’année prochaine. 

Sucre

La faiblesse des prix sur les marchés mondiaux a des répercussions, car divers pays exportateurs continuent de faire état de chiffres fortement à la baisse. En revanche, la production d’éthanol a fortement augmenté. Dans l’UE, la sécheresse estivale a été suivie de pluies abondantes, qui ont quelque peu dilué la teneur en sucre des betteraves. En Suisse, la transformation de la betterave sucrière bat son plein. Environ 10’000 tonnes de betteraves sont transformées chaque jour. 

Huiles de table

Huile de tournesol / huile de tournesol High Oleic

Grâce à de toujours très bonnes conditions météorologiques, la récolte en Europe de l’Est est à nouveau revue légèrement à la hausse. L’Ukraine reste certes toujours le plus important producteur d’huile de tournesol, mais c’est la Russie qui a enregistré la plus forte croissance cette saison. Contrairement à la tendance générale, les prix de l’huile de tournesol ont pu rester longtemps stables à un niveau bas. Ces dernières semaines, toutefois, la tendance a été légèrement à la hausse. Bien que la disponibilité soit encore élevée, la demande a considérablement augmenté entre-temps. De plus grandes quantités sont maintenant acheminées dans la région asiatique, où l’on souhaite compenser la pénurie d’huile de palme, d’huile de soja et d’huile de colza. Après une augmentation massive des prix de l’huile de tournesol High Oleic ces dernières semaines en raison d’une disponibilité très restreinte, les prix se sont maintenant quelque peu stabilisés. Les prix de l’huile de tournesol High Oleic sont de nouveau basés sur l’huile de tournesol conventionnelle. Tendance stable voire légèrement à la hausse. 

Huile d’arachide

Les importations en provenance de Chine ont continué d’augmenter ces dernières semaines. Une grande partie de cela a servi à remplir les stocks qui étaient bas. Toutefois, il n’est toujours pas clair si les stocks sont maintenant à nouveau pleins ou si des quantités supplémentaires sont nécessaires. Bien que beaucoup d’incertitudes demeurent, les perspectives pour la saison 2019/2020 sont généralement bonnes. L’Inde, les Etats-Unis et l’Afrique également permettent d’espérer de meilleures récoltes. Cependant, à l’heure actuelle, on ne sait pas encore quelles quantités pourront effectivement être pressées dans les huileries et de ce fait quelle sera la disponibilité de l’huile d’arachide. Tendance stable.

Huile de colza / huile de colza HOLL

Les perspectives en Australie ne sont pas bonnes en raison de la longue période de sécheresse. Au Canada, la première neige est déjà tombée dans certaines régions. Cela rend le travail au champ plus difficile, de sorte que la récolte peut être retardée ou, dans le pire des cas, ne pas être complètement rentrée. Pour l’instant, toutefois, les attentes mondiales restent inchangées. Malgré sa récolte très médiocre, la disponibilité de l’huile de colza dans l’UE est restée élevée jusqu’à présent. Grâce à de grandes quantités d’importations, surtout en provenance d’Ukraine, les quantités ont pu être maintenues à un niveau élevé. Toutefois, cela devrait changer au cours des prochains mois, car les quantités disponibles restantes ont entre-temps diminué significativement. Pour l’UE, on s’attend à ce que la quantité d’huile produite diminue au cours de la campagne 2019/2020. Dans le sillage de l’huile de palme, les cotations de l’huile de colza ont également augmenté ces dernières semaines. En outre, les perspectives pour l’huile de colza en tant que telle dans les semaines/mois à venir ne sont pas non plus positives. Tendance stable voire légèrement à la hausse.

Tendances des prix 12/19