27 mai 2022

Pistor est présente sur le marché et s’engage pour vous.

Les besoins et les intérêts de nos clientes et clients sont notre priorité – tout à fait dans l’esprit d’une coopérative telle que Pistor. Le marché national et international est en déséquilibre, il nous confronte en permanence à des augmentations de prix. Ensemble avec nos fournisseurs, nous en examinons l’origine et cherchons des solutions pour réduire ou éviter les augmentations de prix. Nous assumons nous-mêmes l’augmentation des coûts du carburant, des consommables et d’autres frais généraux qui concernent Pistor. Nous ne répercutons les augmentations que si nous avons dû les accepter après les négociations avec les fournisseurs. Outre les augmentations de prix, la pénurie de matières premières et les retards de livraison maintiennent le marché mondial sous pression. De l’agriculture à la transformation jusqu’aux consommatrices et consommateurs, toute la chaîne de création de valeur est concernée. En tant que cliente et client, vous êtes au cœur de nos préoccupations – c’est pourquoi nous mettons tout en œuvre pour vous livrer intégralement. Si nous ne pouvons pas faire autrement, nous vous proposons des alternatives.

Amandes

Bien que les expéditions aient diminué de 2 % par rapport à l’année précédente, le mois d’avril dernier a enregistré le nombre total d’expéditions le plus élevé de la saison actuelle. 

La prévision subjective de la production d’amandes en Californie en 2022, publiée le 13.05.2022 par le National Agricultural Statistics Service (NASS) du ministère de l’agriculture américain, estime que la quantité de récolte 2022 sera inférieure d’environ 4 % à celle de l’année précédente. La floraison des amandiers a commencé début février avec des conditions météorologiques favorables à la pollinisation. Les températures chaudes ont favorisé une période de floraison plus courte que lors des années précédentes. De manière similaire à l’année dernière, la récolte d’amandes 2022 a de nouveau connu un hiver majoritairement sec. Bien qu’il y ait eu quelques tempêtes isolées, le manteau neigeux et les niveaux d’eau sont significativement inférieurs à la normale. Les deux plus grands réservoirs d’eau, le lac Shasta et le lac Orville, sont tous les deux bien en dessous du niveau normal. Le lac Shasta n’est rempli qu’à 39 % et le lac Oroville à 52 %. Ces deux réservoirs fournissent de l’eau aux grandes villes et à la production agricole, et tous deux ont un niveau de remplissage critique. L’industrie mondiale du transport maritime continue d’être confrontée à une augmentation des coûts. En raison de la multiplication des cas de Covid en Chine et des fermetures persistantes, Shanghai et d’autres grands ports chinois sont fortement congestionnés avec des centaines de navires en attente de déchargement et de transbordement dans les différents ports. Ces graves retards en Chine auront des répercussions dans le monde entier dans les 1 à 3 prochains mois. 

Noisettes

Malgré quelques rumeurs de dommages causés par le gel, il semble maintenant que les noisetiers aient survécu au gel sans dégâts. Les températures dans les régions de culture sont toutefois inhabituellement froides, ce qui retarde quelque peu la croissance. Le Congrès international de la noix (INC) s’est terminé en mai. L’estimation officielle de la récolte, attendue avec impatience, est désormais connue. Selon l’INC, la récolte 2022 est pronostiquée à 770’000 tonnes, y compris un excédent de quelque 100’000 tonnes. Cela mènerait normalement à des prix nettement plus bas. Sans surprise et conformément à la situation politique mondiale actuelle, les premiers prix pour les nouvelles récoltes ont augmenté. En même temps que l’INC, la TMO a également redéfini ses prix et les a très fortement augmentés. Le contexte est de nature purement politique. En principe, les élections en Turquie ne devraient pas avoir lieu avant l’année prochaine, mais il ne serait pas surprenant que de nouvelles élections soient organisées à la fin de cette année. La situation économique en Turquie est très précaire (le renchérissement par ex. est actuellement de 70 %!) et le soutien au gouvernement actuel est en baisse. Avec le prix fixé par la TMO, on veut absolument soutenir la base (l’agriculture), un instrument qui a déjà été utilisé à maintes reprises dans le passé. Reste à voir dans quelle direction les prix évolueront à moyen et long terme.

Sucre

L’Inde a produit significativement plus de sucre que prévu. Les quantités supplémentaires réduisent quelque peu le déficit sur le marché mondial. En même temps, l’Inde remplace le Brésil en tant que plus grand pays producteur de sucre au monde. Dans l’UE, la surface consacrée à la culture de betteraves sucrières est inférieure d’environ 2 % à celle de l’année précédente. Beaucoup de fabriques dépendent des livraisons de gaz de Russie.

La branche est déstabilisée et agit avec retenue avec les offres de la nouvelle récolte. En Suisse aussi, la surface de culture est inférieure à celle de l’année précédente. Les conditions de semis ont été bonnes et les dommages causés par le gel en avril ont été nettement moins importants que l’année dernière. La priorité absolue des sucreries suisses est d’assurer l’approvisionnement. La mise en service d’une centrale à bois a ainsi permis de réserver environ la moitié de la consommation de gaz.

Raisins secs Golden d’Afrique du Sud

Les mois de fortes précipitations dans la région d’Orange River ont causé de gros problèmes pour les raisins, car il faut beaucoup de soleil pour la production, ainsi que des températures régulières. En conséquence, seule une quantité modeste a pu être produite et l’offre était pratiquement inexistante. La couleur des raisins secs Golden résulte de la manière dont ils sont séchés. Contrairement aux raisins secs normaux, les Golden ne sont pas séchés au soleil, mais dans de grands déshydrateurs à température et humidité contrôlées. La couleur provient donc, outre l’ajout de dioxyde de soufre antioxydant, du contrôle de la température et de l’humidité. Nous avons pu nous approvisionner pour la nouvelle saison en faisant des concessions sur les prix.

Raisins secs, Turquie

Dans la région de culture des raisins secs, à Manisa, la situation est significativement plus détendue que dans les zones de culture des abricots. Le gel n’a pas eu d’influence ici et la météo offre actuellement des conditions optimales. Les prix restent stables.

Abricots secs, Turquie

En raison des dommages massifs causés par le gel dans les régions de culture turques, les perspectives pour la nouvelle récolte se sont détériorées. Les prix, qui ont déjà fortement augmenté vers la fin de la saison, devraient encore augmenter, car les paysans craignent de grosses pertes.

Huiles de table

Les prix sont actuellement à un niveau très élevé. L’évolution future des prix dépendra fortement des semaines et des mois à venir. Ce n’est qu’après les récoltes et l’évolution de la guerre en Ukraine qu’il sera possible de faire une déclaration plus fiable sur l’évolution future des prix.

Produits laitiers de Suisse

En raison de la forte hausse continue des coûts de l’énergie, de l’essence, des emballages et d’autres auxiliaires de production, nous nous attendons à ce que les prix des producteurs suisses continuent d’augmenter. En raison de la décision de l’IP Lait de mars 2022, les différentes sortes de fromages suisses ont également décidé en différé d’augmenter les prix, ce qui se répercutera sur le marché dans les 1 à 3 prochains mois. Toujours en raison de la décision de l’IP Lait, l’organisation Bio a décidé d’augmenter le prix du lait Bio en Suisse dès le 01.07.22. Les produits laitiers Bio connaîtront de ce fait une nouvelle augmentation de prix à partir de l’été.

Produits laitiers de l’UE

En raison du forte renchérissement en Europe, les prix des produits laitiers en Europe continuent également à augmenter et atteignent de nouveaux sommets. De ce fait, les produits laitiers et les fromages importés continueront de voir leur prix augmenter.

Conserves de tomates

La situation semble être encore pire qu’en 2021: en raison de divers facteurs, il faut s’attendre à des augmentations de prix de 20 à 30 %:

  • Très forte augmentation des coûts du gaz, de la tôle, du carton.
  • L’année dernière, tous les stocks étaient déjà épuisés, idem cette année.
  • Moins de cultures, car les paysans ont en partie planté des tournesols au lieu de tomates.
  • En raison des coûts, certains producteurs ont même fermé leur usine.

Conserves de concombres / cornichons

Augmentation extrême des coûts dans le domaine de l’emballage (boîtes, carton, film, etc.):

  • tôle: plus de 50 % de plus que l’année précédente, carton: au moins 25 %!

En raison du conflit en Ukraine, il y a d’énormes augmentations de prix dans le secteur de l’énergie. La dépendance au gaz naturel russe est plus élevée en Allemagne qu’en Suisse. L’incertitude qui en a résulté a conduit à des augmentations de prix de 60 % et plus en Allemagne. Cette situation a non seulement renchéri nos coûts de production, mais aussi à nouveau ceux de nos fournisseurs en amont. Comme ces produits ne sont fabriqués qu’une fois par année – et cela en juin/juillet –, une éventuelle détente ultérieure de cette situation n’apporte plus rien pour cette récolte.

Ovoproduits liquides de l’UE

Une première détente est en vue. Le pic de demande de Pâques a été surmonté et on peut s’attendre à une première baisse des prix. Le niveau des prix reste toutefois encore et toujours élevé (fourrage plus cher, augmentation des coûts de l’énergie, manque d’offre en raison de la grippe aviaire).

Importation de viande et de volaille d’outre-mer

La pandémie, tout comme la guerre en Ukraine, ont chamboulé les chaînes d’approvisionnement dans le monde entier. Les importations de viande et de volaille d’outre-mer ne sont pas non plus épargnées. Les goulots d’étranglement logistiques en Australie, en Asie et en Amérique du Sud sont considérés comme les raisons pour lesquelles les entreprises de transport du monde entier ne respectent plus leurs horaires depuis un certain temps déjà et que les

Tendances des prix 06/22