26 août 2022

Pistor est présente sur le marché et s’engage pour vous.

Les besoins et les intérêts de nos clientes et clients sont notre priorité – tout à fait dans l’esprit d’une coopérative telle que Pistor. Le marché national et international est en déséquilibre, il nous confronte en permanence à des augmentations de prix. Ensemble avec nos fournisseurs, nous en examinons l’origine et cherchons des solutions pour réduire ou éviter les augmentations de prix. Nous assumons nous-mêmes l’augmentation des coûts du carburant, des consommables et d’autres frais généraux qui concernent Pistor. Nous ne répercutons les augmentations que si nous avons dû les accepter après les négociations avec les fournisseurs. Outre les augmentations de prix, la pénurie de matières premières et les retards de livraison maintiennent le marché mondial sous pression. De l’agriculture à la transformation jusqu’aux consommatrices et consommateurs, toute la chaîne de création de valeur est concernée. En tant que cliente et client, vous êtes au cœur de nos préoccupations – c’est pourquoi nous mettons tout en œuvre pour vous livrer intégralement. Si nous ne pouvons pas faire autrement, nous vous proposons des alternatives.

Amandes

Actuellement, c’est un peu comme si «le calme régnait avant la tempête». Les expéditions par voies maritimes de juillet furent modérées, en grande partie en raison de la grève des camionneurs américains. Des chargements entiers ont été reportés au mois d’août et les stocks importants font significativement baisser les prix. De nombreux acheteurs se sont bien couverts en 2022, principalement pour prévenir les pénuries de production et les ruptures de stock. La récolte 2022 a commencé, mais il est encore trop tôt pour une première estimation de la qualité et de la quantité. Il va maintenant falloir voir dans quelle mesure les conditions climatiques ont influencé la récolte. Pour août 2022, la Californie s’attend à un nombre important d’expéditions par voies maritimes, d’autant plus que la grève est terminée et que les quantités de juillet sont désormais en route. On part du principe que les prix ne baisseront pas davantage dans les semaines à venir, car ce ne sont pas tellement les conditions locales qui détermineront les prix, mais plutôt les troubles politiques et économiques mondiaux. Le niveau des prix en Espagne est plus bas qu’il ne l’a été depuis longtemps. La demande est faible et il reste encore de la marchandise de la récolte 2021. On ne peut guère s’attendre à avoir des prix plus bas.

Noisettes

La récolte 2022 a commencé. Il est toutefois encore un peu trop tôt pour évaluer la qualité et la quantité. Actuellement, la Turquie est moins préoccupée par la quantité ou la qualité de la récolte que par les perspectives politiques et économiques. Ces dernières ne sont pas très roses, comme c’est malheureusement le cas dans de nombreux endroits, et la dévaluation extrême de la monnaie nationale plonge les gens dans de grandes difficultés. Les prix des noisettes demeurent actuellement à un niveau bas, principalement en raison des stocks de la récolte 2021 et du fait que les grandes entreprises industrielles ainsi que la TMO n’entrent sur le marché que lorsque la récolte est terminée et que la quantité et la qualité sont connues. Il est difficile de détecter une tendance. Les situations politiques et économiques sont trop instables pour permettre des conditions de marché «régulées». Les prix jusqu’à fin 2022 resteront probablement plus ou moins au niveau actuel. L’extrême sécheresse en Italie, ainsi que la persistance des températures élevées ces dernières semaines, ont considérablement affecté la récolte, on s’attend au maximum à une quantité moyenne. Les prix demeurent à un niveau élevé

Conserves de tomates              

Après que les conserves de tomates aient déjà considérablement augmenté en 2021, les prix de 2022 ont de nouveau augmenté de 20 % à + 45 %.  La sécheresse extrême et la réduction simultanée de la culture de tomates en Italie se traduisent de toute façon par une diminution des matières premières. De plus, vraiment tous les facteurs de coûts, de la récolte à la livraison, ont (extrêmement) augmenté:

-          Matières premières

-          Tôle, carton et plastique

-          Énergie pour la production

-          Carburant pour le transport

Produits laitiers suisses

Le comité de l’Interprofession du lait s’est réuni le 24 août 2022 pour discuter du prix indicatif dans le segment A. Il a maintenu la décision qu’il avait prise le 2 mars dernier, à savoir laisser le prix indicatif à 78 ct./kg de lait jusqu’à la fin de l’année.

Tendances des prix 09/22

     

Info

Nouvelles directives en matière de déclaration

En raison de la pénurie à venir d’huile de tournesol, le Conseil fédéral a décidé d’assouplir les directives en matière de déclaration des ingrédients jusqu’à fin 2023, afin que les alternatives à l’huile puissent être déclarées de manière flexible.

Plus d’informations

Notre équipe d’assurance qualité est à votre disposition en cas de questions:

+41 41 289 86 99

qs@pistor.ch