27 janvier 2023

Pistor est présente sur le marché et s’engage pour vous.

Pluie, neige, salaire minimum – beaucoup de choses influencent le marché mondial en ce début d’année. Les noisettes, le sucre, les abricots et l’huile d’arachide, entre autres, seront probablement plus chers. Pour en savoir plus, lisez le rapport de marché complet.

Amandes

Les chargements de décembre ont été de manière inattendue élevés. Les bonnes expéditions par voies maritimes ne peuvent pas cacher le fait que la Californie a encore et toujours une grande quantité d'amandes à vendre. Les acheteurs profitent de prix attrayants, toutefois les prix ne devraient plus guère baisser. Les fortes précipitations ont généré, outre l'eau dont elle avait tant besoin, malheureusement aussi de nombreuses inondations dans la région. La sécheresse s'est atténuée, mais n'a pas encore été éradiquée. Avec des réservoirs mieux remplis, les conditions de départ pour la nouvelle récolte se présentent de manière positive. Mais nous ne verrons la situation réelle de l'offre et de la demande que dans les mois à venir, lorsqu'il sera possible de faire un pronostic plus précis de la récolte 23. Si celle-ci devait être inférieure aux attentes, la ruée des acheteurs serait importante et les prix pourraient augmenter très rapidement.

Noisettes

La situation en Turquie est tendue, car ces dernières semaines, le marché des noisettes a subi une évolution démentielle. Non seulement les prix se sont envolés à court terme, mais les exportations montrent également une situation significativement meilleure. En janvier, les prix étaient à leur plus haut niveau depuis longtemps et on s'attend à ce que les prix restent à ce niveau. L'attention se porte déjà bientôt sur la nouvelle récolte et le danger d'un éventuel gel. En Italie, le marché est stable. Les quantités de noisettes de très bonne qualité en stock sont inférieures à celles des récoltes précédentes, ce qui incite les vendeurs à conserver la marchandise entre leurs mains. Si la demande devait à nouveau augmenter, cela signifierait des prix plus fermes.

Sucre

Dans l'UE, le sucre est pratiquement survendu et en Suisse, il est de manière générale assez rare. Cette pénurie de sucre engendre des prix très élevés pour les offres actuelles. Beaucoup de gens souhaitent une normalisation rapide, mais pour cela, il faudrait une offre plus élevée et une réduction significative des prix de l'énergie.

Noix

En Californie, il a plu et neigé abondamment. La couverture neigeuse dans les montagnes est bien supérieure à la moyenne et a été mesurée à 243 % au-dessus de la couverture normale pour cette période de l'année. C'est un bon signe pour la disponibilité de l'eau durant la saison 2023. Toutefois les grands réservoirs d'eau californiens ne sont pas encore suffisamment remplis. Avec l'abondance de neige dans les montagnes et les précipitations nocturnes, le bilan va évoluer positivement.

Abricots secs, Malatya

Les exportations ont dépassé les attentes au mois de décembre. L'augmentation du salaire minimum a eu un impact, par conséquent les prix des abricots ont augmenté ces derniers temps. La pénurie de l'offre laissera les prix fixes jusqu'à ce que la Turquie ait passé la période de floraison en avril. D'ici là, il y aura peu, voire pas de stocks à disposition. Indépendamment des prix et de la taille de la récolte, il y aura une transition serrée vers la nouvelle récolte. Actuellement, il fait froid à Malatya et les arbres sont en phase de repos complet.

Huiles de table

Huile d’arachide

Il ressort de rapports en provenance de Chine que la demande en arachides est actuellement très élevée. De plus, on estime que la récolte chinoise sera inférieure d'environ 10 à 20 % à celle de l'année précédente. On s'attend à ce que les acheteurs chinois essaient de s'approvisionner sur le marché africain, surtout que les récoltes en Argentine, aux États-Unis et en Inde sont également estimées plus faibles. Malgré des récoltes plus abondantes au Sénégal et au Nigeria, on s'attend à une diminution des quantités de récolte au niveau mondial pour cette année de marché. En raison de la disponibilité limitée, on prévoit une consommation en baisse pour l'année de marché en cours. Tendance à la hausse.

Huile de tournesol / huile de tournesol High Oleic

Beaucoup plus d'huile de tournesol et de graines que prévu ont pu quitter l'Ukraine. La récolte ukrainienne de cette année sera inférieure d'environ 30 % à celle de l'année précédente. Si les exportations, qui empruntent actuellement le corridor maritime, devaient ralentir, on s'attend à de gros problèmes pour le stockage de la nouvelle récolte. Les statistiques montrent très clairement que la transformation des graines de tournesol dans le pays est limitée. Ainsi, les exportations de graines de tournesol ont été multipliées par dix par rapport à l'année précédente. La récolte russe est attendue en hausse par rapport à l'année précédente. Avec ce report, la Russie sera cette année le plus grand producteur de graines de tournesol de la terre. En Russie et en Ukraine, il y a eu des retards de récolte dus aux conditions météorologiques. En raison des précipitations supérieures à la moyenne durant les quatre dernières semaines, on craint des baisses de qualité. En raison du manque d'humidité du sol, les semis de tournesol en Argentine ont pris du retard. Cette sécheresse influence négativement les perspectives de récolte au printemps 2023. Tendance stable voire légèrement à la hausse.

Huile de colza

L’évolution du prix de l’huile de colza suit clairement celle de l’huile minérale. Le faible euro contribue à l’augmentation de la compétitivité de l’huile de colza européenne sur le marché international. On rapporte une forte demande de la Chine. La récolte suisse est vendue. Tendance stable.

Tendances des prix 02/23

     

Info

Nouvelles directives en matière de déclaration

En raison de la pénurie à venir d’huile de tournesol, le Conseil fédéral a décidé d’assouplir les directives en matière de déclaration des ingrédients jusqu’à fin 2023, afin que les alternatives à l’huile puissent être déclarées de manière flexible.

Plus d’informations

Notre équipe d’assurance qualité est à votre disposition en cas de questions:

+41 41 289 86 99

qs@pistor.ch