26. février 2019

Pistor - présent sur le marché mondial - tout à votre avantage!

Amandes  

Les négociants californiens d’amandes ont expédié des quantités record par voies maritimes en janvier. Nous avons assisté à une grande stabilité du marché au cours des derniers mois. Si les acheteurs attendaient que ce rapport fournisse un allégement des prix pour la récolte actuelle de 2018, ils seront déçus parce que la récolte est bien inférieure aux attentes. Les achats du Ramadan se poursuivront pendant encore un mois ou deux au Moyen-Orient et dans les pays musulmans. Nous nous attendons donc à ce que les prix de la récolte actuelle demeurent élevés.

La période de floraison commence dans le sud de la Californie avec des progrès décents. Le temps hivernal a été favorable avec beaucoup de froid et beaucoup de neige. Le début de la nouvelle saison a donc, pour l’instant, été couronné de succès.

Noisettes 

Sur le marché turc de la noisette, les prix sont inégaux. Les offres peuvent différer sensiblement les unes des autres. Au fur et à mesure que la saison progressait et que les résultats à l’exportation restaient stables, le leader du marché a également dû s’adapter aux prix actuels du marché. C’était le seul moyen pour lui de couvrir les positions ouvertes jusqu’à la nouvelle récolte. On peut supposer que les prix resteront fixes jusqu’à la floraison. La crainte de dommages causés par le gel augmente.

Sucre

Au niveau mondial, la période écoulée a été marquée par une baisse des prix du sucre. La hausse des prix des combustibles fossiles a favorisé la production d’éthanol. L’insuffisance des recettes de l’industrie sucrière ont eu pour conséquence un non-investissement dans les sites. Toutefois, la consommation mondiale augmente plus rapidement que la capacité de production actuelle. En Suisse, la production de sucre a été décevante en raison de la récolte. Pour la culture en 2019, la décision du Conseil fédéral d’augmenter les prélèvements frontaliers à 7,00 CHF par 100 kg n’a qu’une influence limitée. Les agriculteurs ont terminé la planification de la rotation des cultures à la fin de l’été dernier, si bien que les déclarations de superficies pour la culture diminueront à nouveau en 2019. Les prix augmenteront fortement avec la nouvelle récolte.

Raisins secs

La demande de raisins secs turcs reste élevée. La récolte de 2018 a été inférieure d’environ 100 000 mt à celle de l’année précédente. Les prix des matières premières ont fortement augmenté et la devise TL / USD fait aussi grimper les prix.

Huiles de table

Huiles de tournesol/huile de tournesol High Olelc

Les perspectives dans l’UE se sont légèrement améliorées grâce à l’Italie et à la Roumanie, mais le volume est toujours inférieur à celui de la saison précédente. Les stocks sont encore très bien approvisionnés. En conséquence, les prix restent toujours attractifs par rapport aux autres huiles végétales. Toutefois, la demande a augmenté quelque peu récemment. Ce sont avant tout les pays du Moyen-Orient et la Turquie qui ont augmenté leurs importations.
À l’heure actuelle, il n’y a aucun signe de ce que les fluctuations de prix indiqueraient dans un sens ou dans l’autre. Pour l’huile de tournesol High Oleic, les offres se réfèrent en grande partie à la nouvelle récolte. Tendance stable.

Huile d'archides

Les informations en provenance d’Afrique ont été positives, car elles montrent une faible croissance du volume. C’est l’une des rares lueurs d’espoir de cette saison, après que l’Inde et la Chine, entre autres, ont dû enregistrer d’importantes pertes de récolte. La situation en Chine est particulièrement incertaine. Bien que sa propre récolte se soit détériorée cette année, la Chine n’a toujours pas fait d’achats importants sur le marché mondial. Ce comportement est inhabituel et surprenant. L’évolution future des prix dépendra donc aussi dans une large mesure de la question de savoir si les Chinois vont bientôt entrer sur le marché et acheter ou non. Tendance stable.   

Huile de colza / huile de colza HOLL

La demande sur le marché a été moins forte que prévu. Par conséquent, les stocks sont à un niveau plus élevé. Les superficies cultivées en Allemagne et en France devraient être inférieures à celles de l’an dernier. On prévoit donc une nouvelle récolte insuffisante dans l’UE. Au Canada aussi, les superficies de culture pourraient diminuer. Mais la météo à venir sera également décisive. Cela peut améliorer ou aggraver les perspectives de récolte. Tendance stable voire à la hausse.