30 octobre 2019

 Pistor  est   présent sur le marché mondial pour votre avantage d'achat.

 

Amandes

Les chiffres des expéditions par voies maritimes de septembre, annoncés à mi-octobre, montrent que la Californie a expédié 16 % de plus qu’au cours du même mois l’an dernier. Jusqu’à présent, le total des expéditions en 2019 a augmenté de 6,5 % par rapport à l’année précédente. Après un début de saison plutôt modeste, on se réjouit beaucoup des bons chargements de septembre. Après une baisse initiale des prix, la tendance s’est inversée et les prix sont maintenant beaucoup plus fermes. La question de savoir quelle sera l’ampleur de la nouvelle récolte reste posée. Les estimations et les prévisions sont vagues et de nombreux acteurs du marché californien sont incertains, car les rendements sont variables. Dans le nord de la Californie, les conditions météorologiques sont mauvaises et rendent les acteurs plutôt prudents, alors que dans le sud, on s’attend à une très grande récolte.

Noisettes

L’offensive militaire de la Turquie en Syrie ne semble avoir qu’un impact limité sur le marché de la noisette. Le marché était déjà très volatil avant l’attaque et les offres ont été faites avec prudence déjà avant l’action militaire. En raison des conditions météorologiques, la récolte en Turquie a été plus tardive que jamais. Les effets sont perceptibles jusqu’à présent, beaucoup d’arrivées sont retardées. Un autre défi et qu’en dépit d’une récolte importante, très peu de petits calibres ont été formés. Les livraisons avec des calibres plus petits, tels que 10/11, sont en outre retardées. La demande est actuellement élevée et se concentre avant tout sur les expéditions rapides, car il n’y a pratiquement pas d’offres qui sont remises jusqu’à après le premier trimestre de l’année prochaine. Il n’est actuellement pas possible de délivrer une tendance de prix à moyen ou long terme.

Sucre

Le sucre reste un marché en croissance à l’échelle mondiale. Dans l’UE, la nouvelle campagne 2019/2020 montre une récolte plutôt inférieure à la moyenne, bien que les rendements par hectare aient été légèrement supérieurs. En Suisse, en revanche, les arrachages de test montrent une image différente. Il n’y aura pas d’excédent de sucre suisse. Depuis le 1.10.2019, les nouvelles mesures de soutien avec une protection aux frontières de 70 francs par tonne et une augmentation de la contribution agricole individuelle par hectare sont en vigueur.

Huiles de table

Huile de tournesol / huile de tournesol High Oleic
La persistance de très bonnes conditions météorologiques dans l’Est se traduira par de bons rendements de champs. En Argentine et dans certaines parties de l’UE, en revanche, il faut s’attendre à des rendements plus faibles. La demande du marché pour de l’huile de tournesol est encore et toujours élevée. Par conséquent, on peut actuellement s’attendre à des prix stables. La situation concernant la disponibilité de l’huile de tournesol High Oleic s’est quelque peu améliorée, car avec la nouvelle récolte des marchandises ont à nouveau été négociées. Les prix plus élevés de la nouvelle récolte se sont entre-temps quelque peu stabilisés. Mais la quantité effective de graines High Oleic disponibles demeure incertaine. L’évolution future des prix dépendra d’une part du volume réel, mais aussi de la demande, qui a augmenté ces dernières semaines/mois. Tendance stable voire légèrement à la hausse.

Huile d’arachides
Après les conditions météorologiques initialement mauvaises aux Etats-Unis, ces dernières se sont de nouveau améliorées ces dernières semaines. Par conséquent, on s’attend à de bien meilleurs rendements des champs. Comme on l’espérait, les précipitations supérieures à la moyenne en Inde ont maintenant aussi eu un effet positif. Les perspectives ont été revues à la hausse. La Chine a considérablement augmenté ses importations ces dernières semaines/mois, en partie en raison de l’augmentation de la demande, mais aussi pour reconstituer ses stocks, désormais très faibles. L’évolution future des prix dépendra dans une large mesure de la récolte à venir en Afrique ainsi que des besoins futurs des Chinois. Tendance stable.

Huile de colza / huile de colza HOLL
Les très mauvaises récoltes d’huile de colza et de colza HOLL en Suisse ont été définitivement confirmées. Elles sont inférieures d’environ 12 % à celles de l’année précédente, qui avaient déjà dû être considérées comme mauvaises. On ne sait pas encore si la demande en Suisse peut être satisfaite avec des produits nationaux jusqu’à la nouvelle saison. En raison de la sécheresse persistante, les perspectives de récolte en Australie ont encore été réduites. Jusqu’à présent, seules les pronostics du Canada étaient positifs. Mais aujourd’hui, la situation s’y est également aggravée. En raison du temps trop sec, de nombreux champs n’ont pas encore pu être récoltés. Maintenant, il fait peu à peu plus froid et le risque qu’il gèle bientôt et que cela puisse provoquer des dommages importants augmente. Ces perspectives ont entraîné une augmentation du prix du colza canadien, qui était jusqu’à présent avantageux. Ainsi, de nombreux facteurs indiquent une tendance à la hausse.

Tendances des prix 11/19