Peu loin de chez nous se passe quelque chose dincroyable à lheure du petit déjeuner… alors que la population suisse savoure tous les matins pain et fromage en sirotant un café, nos voisins du nord de la France trempent du fromage dans le leur.

Pistor Inspiration Kaese im Kaffee Maroilles Kaese iStock 510800174

Seule condition: il doit s'agir de Maroilles. Un fromage puant à croûte lavée, dont l’odeur rappelle les vieilles chaussettes de sport. Cette tradition liée aux mines de charbon et à la classe ouvrière n’est pas vraiment nouvelle. Elle ne devint toutefois vraiment connue hors des frontières de l’hexagone qu’avec la comédie française à succès «Bienvenue chez les Ch'tis»: le directeur de la filiale de la poste, Philippe, découvre le mode de vie pour le moins curieux des habitants de la région du Nord-Pas-de-Calais grâce à son collègue Antoine. On y parle non seulement de manière incompréhensible, mais on y trempe en plus ce fromage puant dans son café. Ce qui peut paraître peu appétissant a toutefois si bon goût qu’entre-temps, cette tendance a dépassé les frontières du nord de la France. Tremper un biscuit dans son café – tout le monde peut le fair ! Testez vous-même – tartinez plutôt un toast de Maroilles, puis trempez votre tartine au Maroilles dans votre café, afin que la consistance crémeuse et corsée se marie à l'amertume du café. 

Bon appétit !