Qui ne connaît pas cet arbuste épineux aux petits fruits rouges. Le cynorhodon est aussi appelé églantier, rose de chien ou rose sauvage. On le retrouve à l’orée des bois, parmi les arbustes ou sur les tas de pierres, en Europe et dans le monde entier.

Pistor Inspiration HAGEBUTTE fix
Illustration: Konrad Beck

Il existe en tout 200 espèces d'églantiers dans le monde. L’églantier – Rosa canina de son nom botanique – apprécie les sols riches et les endroits ensoleillés. Ce n’est que dans ces conditions qu’il est à même de produire ses composants extrêmement précieux. La floraison a lieu en juin et juillet. Ses fruits, les cynorhodons, sont mûrs en octobre et alors prêts à être récoltés puis séchés. La meilleure période de récolte des cynorhodons se situe à la fin de l'automne. Les fruits doivent dans un premier temps être étalés un à deux jours dans un endroit bien aéré puis séchés au four à 35 degrés. Des cynorhodons bien séchés se conservent environ un an. Leur couleur rouge intense et leur goût aromatique en font un aliment polyvalent en cuisine. Les cynorhodons sont particulièrement appréciés en infusion, sirop, confiture, confiture ainsi qu’en liqueur.

Ce superfruit rouge sert également d’aliment aux animaux. Les hommes avaient déjà découvert ses vertus médicinales et cosmétiques au Moyen Âge. On raconte ainsi que la déesse de l’amour Aphrodite devait sa beauté aux cynorhodons. Aujourd’hui encore, ils sont employés dans le monde entier à des fins cosmétiques et médicinales. Ils contiennent de précieux minéraux, divers acides de fruits et huiles essentielles et sont riches en vitamines C et vitamines B aux vertus curatives contre les maux les plus divers.